OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Griwech – pâtisseries algériennes

10 Commentaires

Une semaine sans poster et déjà la blogosphère me manque.. Mon addiction aux pâtisseries orientales me fait revenir bien vite. Les pâtes aux cordon bleu, c’est sympa, les bons plats cuisinés, c’est quand même mieux !
M. Geek commence à en avoir sérieusement assez d’être privé de son rôle de « goûteur ». Assis tranquillement devant son écran d’ordi, il a beau attendre, rien ne se présente tout prêt à ses papilles ! Etant une fervente inconditionnelle du « tout ou rien », je n’ai donc clairement rien épluché, rien râpé, rien mariné, rien cuit, même pas une poignée de spaghetti durant toute cette semaine.
Les griwech sont des pâtisseries que j’adore ! Et pourtant, pour celles qui me connaissent un peu, vous savez à quel point je n’aime pas me servir de ma friteuse. Pour eux, je fais une exception, car ce croustillant est inimitable, la pâte est délicieuse, avec miel et graines de sésame, c’est fou comme c’est bon ! Je dirai même que ce sont mes préférées, et que cette fois, elles ont peut-être bien détrônées les makrouds aux dattes, c’est pour dire !
J’ai trouvé cette recette sur le blog de Meriem, merci à elle pour ces délices.
J’ai utilisé un moule pour les faire, mais alors là vraiment, il n’est pas indispensable. Il m’a même fait perdre pas mal de temps, il n’arrivait pas à couper la pâte mais juste à faire une marque dessus, donc j’ai été obligée de déchirer ou d’appuyer comme une forcenée dessus. Si vous décidez d’investir dans un moule à griwech, privilégiez la qualité et si possible pas du plastique. Avec un couteau ou une roulette dentelée, ça marche très bien aussi.

Pour réaliser cette recette, il vous faut : (pour une quantité digne d’une big girl = environ 30 griwech)

– 500g de farine
– 1 oeuf
– 120g de beurre fondu
– 1 sachet de levure chimique
– 1cc de vinaigre blanc
– 2cs d’eau de fleur d’oranger
– 1 pincée de sel
– (on peut mettre une dose de safran dans la pâte)
– miel
– quelques graines de sésames dorées

Dans un saladier, mettre la farine, la levure et le sel. Faire un puits et y mettre le beurre fondu (et refroidi). Mélanger avec les mains. Ajouter le vinaigre, la fleur d’oranger et l’oeuf légèrement battu.
Mélanger et pétrir avec les mains, pas trop longtemps.
Diviser en 3/4 boules, enrouler chacune dans du papier transparent et laisser reposer à température ambiante 20 minutes. (pas au frais sinon la pâte serait trop dure à travailler au rouleau).
Au rouleau aplatir une boule et avec le moule former la base du griwech (2/3 mm d’épaisseur)

[Photo : non je n’ai pas les pieds dans le plat, non je ne veux pas faire étalage de mes super trop cool pompes (ce mot est-il encore utilisable en 2012?), ni de mon super trop peluché jogging, juste un clin d’oeil aux blogueuses, eh oui on en fait des acrobaties pour prendre des photos de haut ^^)

Le façonnage qui va suivre a l’air un peu complexe, c’est vrai qu’il faut essayer plusieurs fois avant de trouver le bon geste, mais quand on l’a, c’est comme le vélo (haha), ça paraît évident (ou presque).Pas besoin de vidéo, il faut juste se concentrer sur les gestes à faire :

1) Prendre un carré. Passer l’index sous la lanière 1, 3, et 5.
2) Passer le pouce sous les lanières, comme l’index.
3) Avec le pouce et l’index, prendre le coin supérieur gauche (le plus près du bout de l’index)
4) Passer ce coin SOUS TOUTES les lanières : y compris la la plus proche du coin
5) Tirer un peu le tout, la pâte va se retourner et prendre la forme d’un épi (pour comprendre comment tirer, il faut essayer une ou deux fois, si toutes les étapes avant son bien réussies, pas de problème)

Plonger quelques minutes dans la friteuse, à faible température (j’ai mis la mienne au minimum), car sinon les griwech ont tendance à se « recroqueviller » sur eux-même. Ils sont prêt quand ils sont dorés (ni trop peu car pas assez croustillant, ni trop, car quand c’est trop, bah c’est trop)

Dans une casserole, faire chauffer du miel et un peu de fleur d’oranger à feux doux. Tremper deux minutes les griwech cuits, pas plus, pour ne pas les ramollir. Laisser égoutter (je fais ça avec la grille de mon four) et saupoudrer de suite de graines de sésames.

C’est prêt !

10 réflexions sur “Griwech – pâtisseries algériennes

  1. j’en ai l’eau à la bouche😉 miam miam ^^

  2. Superbes, j’en bave devant mon écran😉 C’est pas humain de nous présenter une recette comme ça !!!
    Bisous
    Emilie

  3. la photo est à tombée ! superbe ! j’aime trop ces gâteaux !!

  4. J’avais déjà repéré une recette comme celle-ci sans l’avoir essayé, mais là, tu me donnes le goût !
    Ça l’air tellement bon ! Très beaux !

  5. delicieuses gourmandises!!! Je te souhaite une agréable journée, bises
    Lou

  6. ça donne vraiment envie !

  7. J’adore la photo avec tes pieds enfin meme les photos!
    il y a du boulot dis donc ca me tente pas mal ton histoire!

  8. Je ne connaissais pas, mais ça ma l’air un pur régal

  9. tu sais que j’adore les pâtisseries orientales ! Tes photos me font saliver!

  10. mmmmmmmmmm merci pr la recette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s