Une geisha en kimono de soie croque dans {un sushi à la patate douce}

11 Commentaires

Non je n’ai pas été jusqu’à faire déguster ces sushis comme une geisha, c’est-à-dire à la « nyotaimori ». Oui tu as bien compris, je fais référence à cet art japonais ancien qui consiste à manger sur une femme nue. Alors non je n’ai pas été formée à cela, alors oui j’ai servi ça à M.Geek dans un bento, non mais ! Qu’allais-tu t’imaginer ?
Le « nyotaimori » est un art aussi complexe et raffiné que la calligraphie, je n’ai donc pas osé étranglé la tradition. {Et M.Geek n’avait pas 2000 yuan dans son porte-monnaie, chose qu’il ne faut pas négliger quand la deuxième démarque des soldes me fait de l’oeil}
Ces sushis ont eu un grand succès, sans me vanter, non non, tout le mérite revient à ma patate douce d’amour, qui me suit dans 90% de mes recettes, comme ici en pizza ou ici dans un burger.
Après avoir roulé avec soin mes sushis dans le pavot afin qu’ils en soient complètement enrobés, j’ai soudain eu quelques scrupules quant à la dangerosité de la chose : un ami, attiré par l’odeur de mes patates douces d’amour, me met la puce à l’oreille : « le pavot, c’est bien ce truc qui sert à fabriquer l’opium ? »    Wikipédia a vite élucidé le mystère : c’est du pavot de couleur blanche qu’on tire l’opium. Fiou ! Le pavot utilisé est du pavot bleu (bien qu’il m’apparaît plutôt noir, mais je ne dirai rien, accusée de daltonisme, les gens sont mauvais !).

Pour réaliser cette recette, il vous faut : (pour une quinzaine de sushis)

– 2 tasses de riz rond
– 3 tasses d’eau
– 4 cs de vinaigre de riz
– 3cs de sucre roux (ou blanc)
– 2 cc de sel
–  1 patate douce de taille moyenne
– 15 feuilles de menthe
– fleur de sel aux épices grillées de Madagascar Terre Exotique
– wasabi

Préparer le riz : le rincer plusieurs fois. Faire cuire 5 minutes à part des premiers bouillonnements à feu fort avec le couvercle, puis 15 minutes à feux doux sans couvercle, pour finir la cuisson et laisser s’évaporer l’eau de cuisson.

Pendant ce temps, éplucher et couper en lamelle de 2mm la patate douce. Badigeonner au pinceau le papier cuisson d’huile d’olive, ainsi que les patates douces. Saupoudrez de fleur de sel (celle que je cite dans mes recette m’a été offerte par mon partenaire, mais réellement, cette fleur de sel, c’est dingue, c’est fou, c’est bon).
Faire cuire au four à 200° 15 minutes (à voir selon les fours).

Préparer l’assaisonnement du riz : dans une petite casserole, faire chauffer le vinaigre de riz, le sucre roux et le sel jusqu’à ce que le sucre ait fondu. Laisser refroidir pour éviter que ça fasse cuire le riz.
Mélanger le riz et l’assaisonnement. Goûter et rectifier.

Une fois le riz tiède, former les sushis dans la paume de la main pour leur donner une forme allongée. Le secret pour une belle forme : une fois à peu prés formé en « rectangle », poser sur l’assiette et appuyer en posant le doigt sur la longueur du sushi, puis réajuster les côtés. A chaque sushi formé, le rouler dans l’assiette de graines de pavot afin d’en recouvrir les différentes faces (ne pas attendre de les avoir tous formé, à cette étape le riz est encore humide et le pavot colle plus facilement).

Mettre quelques gouttes de wasabi, une ou deux feuilles de menthe, et une lamelle de patate douce.

Laisser refroidir une demi-heure au frais avant de servir avec de la sauce soja et du gingembre confit, idéal pour rafraîchir entre deux sushis.

11 réflexions sur “Une geisha en kimono de soie croque dans {un sushi à la patate douce}

  1. Superbe mais quel travail sans doute. Mais quand on se régale après, on oublie.
    Belle journée, FLaure

  2. Tes sushiso nt l’air délicieux et ils sont très réussis ! Bravo

  3. Superbe série de photos !
    Ça donne envie tout ça😉
    Bisous.
    Emilie

  4. Tu me laisses perplexe… Des sushi à la patate douce quoi! Surtout qu’en général, je n’aime pas les patates :p Mais tes photos sont très jolies, ça attirer l’oeil et émoustille l’estomac ^^

  5. Tu fais toujours de trés jolis articles🙂

  6. Quelles magnifiques photos !! Et la recette… elle donne l’eau à la bouche !! J’adore !

  7. Ils sont absolument magnifiques, ce qui me donne évidemment trèèès envie. En plus, la patate douce, j’en suis très fan et les suhis aussi et du pavot ! Je garde donc ta recette sous le coude pour un de ces jours, merci merci !

  8. Houuuulala, menthe+patate douce+riz vinaigré, je dis oui, oui OUI! Excellent idée, c’est noté!

  9. ça a l’air excellent!! Et toutes ces couleurs…. j’adore!

  10. très beau travail!
    Félicitations!
    on aime tout!
    Bisous bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s