10 Commentaires

Poulet farci au pesto de pousses d’épinards et tomates cerises

Une recette que je note dans mon cahier, pour ne jamais, jamais, la perdre. Un p’tit délice, tout simple !

Les ingrédients : (pour deux big qui se la jouent diet’ ce soir OU pour deux estomacs normalement constitués)

– deux escalopes de poulet : bien les choisir, qu’elles soient suffisamment larges, mais fines, pour le roulage
– 1 poignée de pousse d’épinard (quoi ? j’suis pas assez précise ?)
– un morceau de parmesan (elle est sérieuse là ?)
– un filet d’huile d’olive
== merde, un pesto, c’est du feeling (…)
– une gousse d’ail
– deux grappes de tomates cerises
– une demi boule de mozzarella (ou de la mozzarella « cuisine » en grande surface : certes, c’est très éloigné de la vrai mozza, mais c’est plus économique et ça fond mieux)
– fleur de sel
– une branche de romarin (facultatif) peut être remplacé par du thym, du basilic frais…
– jambon italien ou coppa

Faire un pesto aux pousses d’épinards : dans un mixer, mettre les pousses d’épinards, l’ail (enlever le germe), et le parmesan. Mixer une première fois, puis ajouter progressivement un peu d’huile d’olive jusqu’à obtenir une consistance assez lisse. Assaisonner.

Sur une planche, étaler une escalope : la badigeonner d’une fine couche de pesto et deux fines lamelles de mozza (quantité à doser selon la grandeur du morceau de poulet).

Rouler l’escalope, l’envelopper de jambon italien ou coppa (j’en ai fait un de chaque). Maintenir le rouleau avec de la ficelle.

Disposer le poulet dans un plat allant au four, avec autour les tomates cerises entières. Accrocher une branche de romarin sur la viande et assaisonner de fleur de sel.

Faire cuire 20 minutes à 200°.

Publicités


5 Commentaires

Pastitsio {macaroni à la grecque}

Si tu es une adepte des lasagnes à la bolognaise, tu seras une dinguo-dingua-dingue-dingue des pastitsio, plat grecque par excellence, très connu là-bas. Sa particularité est qu’à la place des feuilles de lasagne, on met des macaroni. Et purée qu’cest bon-bon-bon !
La saveur de la cannelle porte ce plat… Moi qui n’aime pas vraiment la cannelle, bien disciplinée que je suis, j’ai quand même respecté la tradition et l’ai mise… Je n’ai pas regretté, ça ne sent pas la « cannelle », ça modifie toutes les saveurs de ce plat, en restant discret. La cannelle est donc l’élément indispensable de ce plat. (eh non, ce n’est pas toutes les matières grasses qu’il contient, non non, juste la cannelle, c’est plus glamour d’un coup..)
Plat à ne pas faire si tu fais parti de ces filles qui font des régimes et comptent les calories (….ouh que ça m’énerve). Si tu commences à compter…tu vas compter, compter, compter… et te demander comment j’ai fait pour dépasser le nombre de calories d’un menu fast food sans bouger de chez moi. Héhé, fallait pas sous-estimer une big girl cooking. Accroche toi, lire la liste des ingrédients te confirmera que tu n’aurai jamais dû, mais jamais, lire ce post : indécent.

Le genre de plat qui te fait déboutonner ton bouton de pantalon après le repas : quelle classe ! 

Pour réaliser la sauce de viande : (pour 4 personnes)

– huile d’olive
– 1 oignon
– 400g de boeuf hâché
–  250g de tomates (environ 3)
– 1 petite boîte de concentré de tomate
– 150ml de bouillon de boeuf ( j’ai remplacé par du bouillon de veau)
– 1 cc de cannelle
– 5/6 feuilles de menthe fraîche
– 1 oeuf

Pour réaliser la sauce au fromage : 

– 40g de beurre
– 30g de farine
– 40cl de lait
– 40g de parmesan frais
– 1 jaune d’oeuf

Donc, il faut .. : 

– 200g de macaroni
– 1 oeuf
– 30g de parmesan
– sauce à la viande
– sauce au fromage

Préparer la sauce à la viande  : dans une casserole, mettre l’oignon finement haché et la viande avec un filet d’huile d’olive.  Faire cuire à feu moyen jusqu’à ce que la viande soit cuite.

Ajouter les tomates coupées en très petits morceaux, leur jus, le concassé de tomate, la cannelle, les feuilles de menthe hachées, et le bouillon (préalablement chauffé dans une petite casserolle : pour 150ml, 2 cuillerées à café de poudre de bouillon). Faire cuire sans couvercle pendant 1/2 heure à feu moyen : laisser s’évaporer l’excédent de liquide pour avoir une sauce consistante. Une fois le tout refroidi, ajouter un oeuf à la préparation.


Préparer la sauce au fromage : dans une casserole, faire chauffer le beurre jusqu’à ce qu’il soit liquide. Ajouter la farine, remuer jusqu’à ce que le mélange épaississe. Hors du feu, ajouter le lait. Remettre sur feu moyen et remuer sans arrêt jusqu’à bonne consistance (quand la sauce devient épaisse et monte à ébullition, sortir du feu). Hors du feu, ajouter le parmesan râpé. Une fois le mélange refroidi, ajouter un jaune d’oeuf.

Faire chauffer les macaronis dans un grand volume d’eau salée.

Mélanger les macaroni cuits avec le parmesan râpé et un oeuf. Verser dans le fond du plat à gratin : tasser avec une spatule.

Recouvrir de toute la sauce à la viande, et au-dessus, verser la sauce au fromage. Saupoudrer de chapelure.

Faire cuire au four à 200° pendant 20 minutes (à voir selon les four). Puis finir au grill pendant 5 minutes.



Article sponsorisé :couverts Edgar’s, créateur de vaisselle éphémère.


16 Commentaires

Plancha d’aubergines et de tomates marinées et grillées et crostini de mozzarella

Première recette avec le nouveau desgin du blog, youhou j’ai hâte de voir le résultat quand j’appuierai sur « publier ». Ah non, même pas, je vois à l’instant où j’écris qu’il y a même un bouton « aperçu », la grande classe quoi ! Cette plancha est sans poisson, pour changer un peu !! ni viande d’ailleurs, de bons légumes et du fromage. Ici j’ai fait deux marinades différentes : une pour l’aubergine et une pour les tomates, on a vraiment deux saveurs distinctes dans l’assiette ! Et les crostini sont juste TOP, et ultra simples et rapides à faire… Le basilic de mon balcon prenant de l’ampleur, j’ai pu en utiliser quelques feuilles pour la première fois, c’est un peu son baptême ! Une plancha cool cool cool, et c’est bon bon bon…

Les ingrédients :

– 1 aubergine

– 250g de tomates cerises

– une boule de mozzarella

– 4 tranches de pain de campagne

– 4 gousses d’ail

– une dizaine de feuilles de basilic

– une demi tasse de persil frais

– deux feuilles de laurier

– 2 cs de thym

– huile d’olive

– 1 cs de vinaigre de framboise (facultatif)

– fleur de sel aux épices de Madagascar Terre Exotique

– poivre

Couper l’aubergine en lamelle de 2/3 mm. Dans un plat, préparer la marinade : mettre une bonne quantité d’huile d’olive (les aubergines sont « de vraies éponges »), 2cc de fleur de sel aux épices, le persil et deux gousses d’ail haché,  les feuilles de laurier, et le thym.

Préparer dans un autre plat la seconde marinade : couper les tomates en deux. Les faire mariner dans 1cs de vinaigre de framboise, 5 feuilles de basilic hâché, un peu de sel et de poivre.  Laisser mariner une heure au frais.

Préparer les tranches de pain de campagne : avec un pinceau, badigeonner d’huile d’olive chaque tranche, puis frotter les avec une gousse d’ail coupée en deux.

A la plancha, faire cuire en premier les aubergines, puis ajouter les tomates quand elles sont cuites, avec les crostini de mozzarella : pour les crostini, ajouter sur la tranche de pain une feuille de basilic entière et une rondelle de mozzarella. Faire cuire deux minutes de chaque côté. C’est prêt !


Poster un commentaire

Salade de pousses d’épinards, fraises et gorgonzola

Une barquette de fraises, deux estomacs affamés, que faire ? Les manger comme ça, chantilly, sucre, et hop  les unes après les autres dans mon gosier tellement gigantesque que une heure plus tard j’aurai déjà oublié cet épisode de luxure culinaire ? C’est vrai, c’est tentant, même ultra craquant, croquant, gourmand.
Mais non, j’ai décidé qu’avec cette barquette, j’allais faire tout pleins de recettes, eh oui, j’annonce qu’à la fin de cette barquette, giga barquette, je saurai au moins baragouiner trois recettes de fraises en folie !
Voilà la chose : une recette pour chaque « étape » d’un repas (est-ce que je me croirai en pleine compèt’ de qui sera la big mangeuse à table?!) . Je me suis inspirée du superbe blog Papilles & Pupilles pour cette première étape. Cette salade sera donc l’entrée dans laquelle la fraise se tape l’incruste, on ne s’y attendait pas, on n’aurait pas cru qu’elle oserai se mettre avec du gorgonzola, mais si, elle a osé ! Et elle a eu raison, comme d’hab’, la mixité gagne !! Ces deux aliments vont GIGA bien ensemble, c’est dingue ! ça donne un truc, un machin, un quelque chose, un goût quoi, j’vous dis pas, il faut le manger pour le croire ! De toute façon, c’est la barquette de fraises qui me contrôle, moi je n’y peux rien, je suis ses instructions, j’arriverai bien au bout un jour !

Laver les pousses dépinards et les fraises. Couper les fraise en fines lamelles, dans le sens de la longueur.

Couper l’oignon rouge en fines lamelles et le gorgonzola en petits morceaux.

Préparer la sauce : mélanger tous les ingrédients.

Assembler le tout !


Poster un commentaire

Calzone de légumes marinés à la chermoula

Des légumes marinés à la chermoula dans une calzone italienne… mmmh c’est délicieux !!

Pour réaliser cette recette, il vous faut :

  • une pate à pizza (recette ici, en enlevant le curcuma)
  • deux pommes de terres de taille moyenne
  • une courgette
  • 5 c. à s. de marinade chermoula marocaine Adesso
  • une quinzaine d’olives vertes
  • un oignon
  • sauce tomate
Eplucher et couper en petits morceaux la courgette, les pommes de terre et l’oignon. Dans un récipient, mélanger à la marinade et laisser mariner au frais une heure.
Faire cuire à feu moyen dans une poele.
Préparer la pate à pizza. Avec un rouleau à pâtisserie, l’étalier sur le plat allant au four. Sur une moitié, disposer la sauce tomate, puis les légumes et oignons, et les olives.
Refermer la calzone en appuyant bien sur les bords. Etaler sur le dessus un peu d’huile d’olive au pinceau.
Mettre au four pour 20 minutes à 200°.


Poster un commentaire

Calzone aubergines et pecorino romano

Une pizza en chausson, une calzone quoi ! c’est génial non?! ahah ! J’adore les pizzas, mais quand même ça m’embeterait de ne poster que ça, alors j’ai fait un effort, j’ai fait une calzone. (…)
Ici j’ai mis un fromage vraiment trop trop bon, le pecorino romano, originaire de Rome, une tuerie !! Il est à base de lait de brebis (pecoro : brebis en italien), et moi j’adooore le fromage de brebis… Il a ce quelque chose qui fait que ça te fait penser à du parmesan, mais qu’enfaite c’est pas du tout du parmesan.

Pour réaliser cette recette, il vous faut :

  • une pâte à pizza (la recette est ici : remplacer le curcuma par du thym)
  • une demi aubergine
  • un demi poivron
  • une gousse d’ail
  • quelques cuillérées de pulpe de tomate
  • huile d’olive Ciguena Negra
  • un bon morceau de Pecorino romano

Peler l’aubergine. La couper en petits dés. Mettre à feux moyen dans une poelle avec une bonne quantité d’huile d’olive et un peu de sel.

Passer le poivron au four fonction grill, l’enfermer dans un sachet, puis retirer la peau. Ajouter à l’aubergine en fin de cuisson, coupé en dés.

Dans une petite casserolle, faire mijoter quelques minutes la pulpe de tomate avec l’ail hâchée, sel et poivre.

Etaler la pâte à pizza avec un rouleau à pâtisserie sur du papier sulfurisé.

Mettre la pulpe de tomate, les dés d’aubergines et de poivrons, et le pecorino romano, râpé en lamelle à l’économe.

Refermer la calzone en appuyant bien sur les bords, en s’aidant avec un peu d’eau. Badigeonner d’un peu d’huile d’olive.

Faire cuire 20 minutes à 200°. C’est prêt !


1 commentaire

Pizza aux trois poivrons

Hier soir, on s’est régalé avec une pâte à pizza et trois poivrons !! J’aime beaucoup faire ce genre de pizza, colorées et avec des légumes ! Avec de la sauce pimentée c’est miam !

Pour réaliser la pizza soleil soleil, il vous faut :

  • une pâte à pizza au curcuma (recette plus bas)
  • 3 demi-poivrons (ici un rouge, un vert, un jaune)
  • quelques rondelles de chorizo fort
  • crème fraîche

Pour réaliser la pâte à pizza soleil soleil, il vous faut :

  • 150g de farine
  • 1 c. à s. d’huile d’olive Intenso Ciguena Negra
  • 1 demi-verre d’eau tiède
  • 1 demi-sachet de levure sèche de boulanger ou 10g de levure fraîche de boulanger
  • 1 c. à c. de sel
  • 2 c. à c. de curcuma
Commencer par vous occuper des poivrons : les couper en deux et les mettre au four, fonction grill, pendant 20 minutes. Attention, si vous ne faite cuire ques les moitié, il faut mettre un plat avec un peu d’eau en dessous, qui récupérera le jus de poivron (ce que je n’ai pas fait,du coup, l’état du four est moyen moyen). Tout de suite après, les enfermer dans un sac à congélation (ou sac plastique) pour une dizaine de minutes. Décoller la peau et couper en fines lamelles. Réserver au frigo.

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure sèche et le sel. Faire un puit et ajouter  l’eau tiède le curcuma, etl’huile d’olive Intenso Ciguena Negra, une huile d’olive vraiment très fine, j’ai failli m’en verser un ptit verre tellement ça se goûtait bien !

Malaxez quelques minutes, puis recouvrir d’un linge humide et laisser reposer dans un four légèrement chaud pendant une heure.

Aplatir (je crois qu’en langage pro, il faut dire « abaisser », à confirmer !) la pâte en forme de rond. Mettre une fine couche (je ments, je ments) de crème fraîche allégée (faux, faux, faux). Disposer au centre quelques rondelles de chorizo. Ajouter les poivrons, en alternant les couleurs, pour former comme des rayons de soleil !

C’est prêt à cuire pour 20 minutes à 180°.