Poster un commentaire

Exemple d’un panier de courses diététique pour une semaine

Voilà un exemple de panier de courses pour une semaine, qui permet de manger équilibré et de perdre quelques kilos en trop. J’ai mis quelques images pour que la liste soit moins tristouille :  cet article n’est PAS sponsorisé ^-^)

Je commence toujours par acheter les légumes car c’est autour d’eux que le reste doit suivre, et pas l’inverse. C’est la structure de l’alimentation.. Et oui.. Pas facile hein ?! Je fais en fonction de la saison, de mes goûts, et… de ce que j’ai pris la semaine dernière : j’évite de reprendre exactement les même produits pour éviter la routine alimentaire qui donne l’impression de manger peu.

Pour les légumes, je prends : 

– des champignons : à midi avec des pâtes au blé complet, le soir dans une soupe miso.
– des courgettes : le midi avec deux oeufs durs, le soir en velouté.
– une courge (musquée, potiron, potimarron…) : permet de faire une soupe avec un peu de muscade
– des radis

Pour les fruits : 
– pamplemousse ou orange : le matin

Ensuite je passe aux protéines :

– oeufs bio : oeufs durs, oeufs cocottes avec du pain au blé complet.
– viande blanche : le midi avec des herbes de provence, épices créoles OU poisson (darne de saumon/filet de merlan/lieu / quelques crevettes…)
– steak de soja (sojasun) pour changer des protéines animales : mon préféré aux épices à l’indienne. Il contient du boulgour  source de fibre, peut donc faire un déjeuner rapide à lui tout seul.

Au rayon produits laitiers : (3 par jours)

– du lait écrémé : le matin et/ou goûter
– des yaourts 0% aux fruits : desserts midi et/ou soir
– carrés frais 0% : pour une tartine ou une sauce le midi

Pour les snacks, chips, bonbons :
– rien (ahahaha, non mais ! )

Au rayon épicerie salée : 
– des pâtes au blé complet
– pour changer des pâtes : boulgour (++ protéiné)
– bouillon de légumes : pour les soupes

Au rayon épicerie sucrée : 
– un paquet de biscuits au son d’avoine (Gerblé, Dukan) : pour le petit déjeuner et/ou le goûter
– une tablette de chocolat à au moins 70% de cacao : à consommer avant 17h
– du pain au blé complet / pain de seigle
– une confiture au fructose : pour le petit déjeuner

Au rayon boissons : 
– rien (les jus tout préparés sont pleins de sucre, à éviter chez soi…)
– une eau enrichie en magnésium, calcium, pourquoi pas.

Pour les condiments, si je devais refaire mon placard, je prendrai : 
– du piment de Cayenne ou d’Espelette
– une sauce soja allégée en sel
– du wasabi
– du poivre

Bonnes courses !

Publicités


1 commentaire

Déjeuner minceur : Darne de saumon, sauce au poivre et légumes

Voilà un exemple de repas sain et peu calorique. Osez le saumon, même en période de régime : son nombre important de calories pour un poisson est dû aux Omega 3 qu’il contient : de bonnes graisses qui s’assimilent très bien et nous sont indispensables. C’est au contraire un aiment-régime très conseillé. Accompagné d’une petite crème sans aucune matières grasses grâce à ma dernière trouvaille : le carré frais 0% 😉  Je l’ai accompagné de poivre et d’herbes de Provence, faute d’en avoir acheté un déjà assaisonné (il y en a des « tout-faits » au poivre). Le maître mot de cette recette est la simplicité et la rapidité de préparation !

Les ingrédients pour 1 déjeuner (1 part) :

  • 1 carré frais 0%      20kcal
  • 1 darne de saumon (environ 150g)    240 kcal
  • 100g de courgettes   21 kcal
  • 100g de blé (100g cuit)    70kcal
  • poivre de Penja
  • Herbes de provence
  • 1/2 citron

Préparer la sauce : mélanger un carré frais avec le jus d’un demi citron, le poivre et les herbes de provence.

Laver et couper les courgettes en rondelles. Cuire 10/15 minutes au cuiseur vapeur (ou dans un grand volume d’eau).

Faire cuire la darne de saumon 10 minutes au cuiseur vapeur (je ne le mets jamais dans le premier panier pour qu’il ne soit pas trop prêt de la chaleur).

Une fois le saumon cuit, étaler dessus la crème au poivre. Servir avec les courgettes et le blé (cuit comme indiqué sur le paquet).


1 commentaire

8 aliments/condiments plaisir et peu caloriques


Condiments, épices, gâteaux… Toutes ces choses ne te disent rien de bon niveau calories ? FAUX ! Il est évidemment nécessaire lors d’un régime de se ré-habituer à manger des légumes, des viandes maigres, de bons oeufs bio, des fruits.. Mais il ne faut pas se priver de tout et trouver des aliments-plaisirs pour le mental et pour la ligne ! Ces petits trucs permettent de tenir le coup sans culpabiliser. Parfois, faute de connaître la valeur peu calorique de certains aliments, on s’en prive..    {article NON sponsorisé}

1. Les condiments asiatiques : sauce soja et wasabi

Bah oui, c’est bête, mais quand on sait pas, on n’ose pas ! La sauce soja est très peu calorique, voir pas du tout (1 cuillère à soupe fait à peine 10 calories, et encore !). Et pourtant, dans des pâtes au blé complet, des sushis au riz brun (pour les fibres 😉 ), des crudités ou encore du poulet, c’est le condiment par excellence !  Attention toutefois à prendre une bonne marque de sauce soja, si possible allégée en sel, car certaines sont très salées (encourage la rétention d’eau et la sensation de faim : le sel appelle la faim..) Sans oublier qu’elle est un apport considérable en protéines, vitamines et qu’elle réduit le cholestérol.

Le wasabi, « moutard » japonaise, alors là, si vous aimez mangé pimenté, allez-y ! Il contient lui aussi des protéines, a des propriétés antioxydantes, et contient… de la vitamine C !  Il n’est pas calorique alors, pourquoi se priver ? Moi j’ai remplacé le beurre de mes radis par le wasabi.. pour dire !

2. La confiture ? OUI, mais pas n’importe laquelle…

J’ai trouvé cette confiture chez Monoprix au rayon diététique. Contrairement aux confitures normales et au confitures allégées (oui oui), celle-ci contient du sucre mais presque uniquement celui du fruit (le fructose) qui s’assimile très bien par l’organisme (dans celle-ci il y a pour 100g : 29g de fructose pour un total de 31g de glucides). 100g = 130kcal   autant dire qu’on peut s’en faire une tartine sans problème pour une vingtaine de calories, et ces petites gourmandises permettent d’éviter les craquages du genre pâte à tartiner (même celles qui sont faites pour les régimes sont en général à 400kcal pour 100g…).   Je ne conseille pas cette marque en particulier, il y en a surement bien d’autres !

3. Le beurre, tabou ou pas tabou ?

OUI ultra mauvais beurk pas bien… là encore, quand c’est un beurre « normal ». Un beurre allégé à 15% de matières grasses est 6 fois moins caloriques (faire 1 tartine équivaut à une vingtaine de calories), donc pourquoi accumuler les frustrations au petit-déjeuner ? Bien sûr, uniquement pour un plaisir « tartine » ou crudités, car beurrer ses plats, pas top l’habitude !  ps : et stop le beurre salé hein ? c’est pas bon ça, pas bon pas bon !

4. La soupe de légumes, t’en as marre, ce soir tu veux un peu d’exotisme : Ok, on fait une soupe MISO 

La soupe miso est très peu calorique, un aliment minceur parfait ! Oui encore une fois un produit asiatique, on a beaucoup à apprendre de cette cuisine très saine. Avec du tofu elle apporte en plus des protéines… Flemmarde que je suis, j’ai acheté une petite boîte de 3 sachets instantanées (encore chez Monop’) pour un peu beaucoup cher quemême mais bon c’est que voilà ce soir je me fais plaisir et c’est tout ! (3 soupes = 3,90euros : c’est donc mieux si vous la faites vous même en allant acheter du miso en épicerie bio comme je faisais quand j’étais encore vivifiée par l’amour de la cuisine bien faite!). Et ça reste moins chère que celle de chez Sushi Shop à 2,50euros l’unique et petite tasse de soupe ! (mais si bonne…). Pour vous donner une idée de l’inexistance totale de culpabilité que cette soupe apporte : 24 calories la portion de 200ml. 

5. Les épices 

Bon bah tout est dit, les épices, c’est fantastiques ^-^ à mettre partout partout, il faut en abuser et bannir ainsi le sel le plus possible (« parce que toi tu bannis avec modération peut-être? »). Et ++ le piment est un brûleur de calories, si si, si jt’e ldis !

6. Les yaourts aux fruits 

OUI, mais 0% ! A peine 50 calories pour un pot, et c’est une source de calcium indispensable (3 produits laitiers par jour). Varier les plaisir en changeant de marque pour ne pas vous lasser. Et c’est tellement meilleur que les yaourts 0% nature, et pas vraiment plus caloriques, alors bon.. ps : Non non, je ne passe pas tout mon temps libre à parcourir les différentes grandes surfaces qui s’offre moi, NOOON

7.  Le thé

Aliment minceur +++, antioxydant, idéal pour purger l’organisme des mauvaises choses accumulées pendant les excès. A boire (presque) sans modération !

9. Les gâteaux 

On finit le top 8 en beauté avec des biscuits que j’aime d’amour, au son d’avoine, donc très peu calorique, et très rassasiant, de quoi tenir une matinée sans problème ou se faire un goûter malin. Les Dukan (régime que je n’aime pas du tout hein) ont quand même l’avantage d’être une bonne source de protéine, il faut l’avouer, mais cet avantage est vite compensé par le prix, franchement exhorbitant (presque 5euros la  boîte de 6 sachets) : achat que je ne renouvellerai pas tout de suite… Bon c’est sûr qu’ils étaient franchement très agréable à manger … je l’avoue. Et les gerblé, moins protéinés, mais moins cher aussi (environ 2 euros ) qui ont tout autant les bienfaits du son d’avoine.


4 Commentaires

Déjeuner à moins de 300 calories {spaghetti aux légumes et viande blanche}

Voici un déjeuner très simple à faire et délicieux. Tout en équilibre : protéines, fibres, vitamines…. De quoi tenir jusqu’au dîner sans problème (ou jusqu’au soft goûter ^-^)

Les ingrédients :

  • 100g de spaghetti au blé complet   (= peser 30g de pates crues pour avoir 100g de pates cuites) : sur le paquet de pâtes sont inscrites les calories pour 100g de pates CRUES cad 300g de pates cuites ^-^très mathématique tout ça !!)      100kcal
  • 100g de blanc de poireau    21kcal
  • 100g de champignons de paris  28kcal
  • 100g de blanc de poulet   100kcal
  • piment (de Cayenne)
  • 1cc de coriandre
  • herbes de Provence
  • facultatif : 1/2cc de sel gomasio (mélange de graines de sésame, pavot…)
  • facultatif : 1cs de sauce soja

Préparer les poireaux : couper l’extrémité, garder le blanc et environ 3cm du vert. Couper en rondelles de 2cm. Le faire cuire à la vapeur (20 minutes au cuiseur vapeur ou dans un grand volume d’eau).

Préparer les champignons : laver et frotter avec une brosse à légumes. Couper en fines lamelles. Faire cuire à la vapeur (10 minutes au cuiseur vapeur).

Préparer le poulet : saupoudrer d’herbes de Provence. Faire cuire 12 minutes au cuiseur vapeur puis couper en fines lamelles.

Faire cuire les pâtes au blé complet comme indiqué sur le paquet, toujours al dente. Sans matières grasses ni sel dans l’eau.

Assembler les ingrédients dans l’assiette, saupoudrer d’un peu de coriandre, piment, sel gomasio, et pourquoi pas un peu de sauce soja.


2 Commentaires

Soupe hypocalorique {courgettes et roquette}

Cette soupe est un délice, à consommer sans modération. La courgette et la roquette vont très bien ensemble : la douceur de la courgette contraste avec le goût rehaussé de la roquette. Vous vous en doutez, pas de crème fraîche dans cette soupe. Et d’ailleurs, c’est tout aussi bon : ici j’ai fait 3/4 de bouillon de légumes + 1/4 de lait écrémé. Il faut que j’ « investisse » dans du bouillon de légumes BIO, car je lis et relis sur les blogs que celui-ci est bien meilleur !  Vous pouvez mettre +/- de roquette, ajoutez, goûtez, rajoutez, pour trouver le dosage idéal pour vous.

Les ingrédients : pour 4 dîners (3 grand bols) individuels   [non je ne me suis pas fait plaquée depuis la dernière fois, oui M.Geek mange des pommes dauphine/knakies devant moi, snobant totalement ma soupe mon velouté automnal]

  • 1 kilo de courgettes
  • 100g de roquette
  • un bol de bouillon de légume (je fais bouillir l’eau dans ma bouilloire, puis je verse l’eau bouillante dans un bol avec un cube de bouillon de légumes = astuce de flemmarde)
  • une tasse de lait écrémé (doser selon la consistance voulue)
  • facultatif : piment d’espelette
  • quelques tours de moulin à poivre

Eplucher et laver les courgettes. Couper en rondelles. Cuire 20 minutes dans un cuiseur vapeur (ou sur le feu dans un grand volume d’eau).

Mixer les courgettes cuites et la roquette avec le bouillon de légume. Ajouter le lait pour modifier la consistance.

Poivrer. (éviter de saler), et pourquoi pas un peu de piment !

« Composée à 95 % d’eau, la courgette est un légume peu énergétique. L’essentiel de son apport calorique est dû à ses glucides, les protéines et les lipides étant présents en très faibles quantités.

Sa chair et sa peau offrent un large éventail de vitamines :provitamines A (bêta-carotène ici) vitamines du groupe B, notammentB9 (folates ou acide folique); vitamine C ;vitamine E et vitamine K.

Elles apportent d’importantes quantités de minéraux et oligo-élements : potassium, phosphore, calcium,manganèsecuivre

Ce légume affiche aussi une forte concentration en lutéine etzéaxanthine, deux caroténoïdes non facteurs de provitamines A, mais dotés de propriétés antioxydantes. Il contient également de la rutine, un composé antioxydant de la famille des flavonoïdes.

Ses fibres sont moyennement abondantes. Leur composition évolue avec le temps : la courgette jeune est riche en fibres solubles (pectines et protopectines) ; plus elle mûrit, plus la part de fibres insolubles augmente (cellulose et hémicelluloses » Source le figaro.fr santé

« La roquette est riche en vitamines A et C. elle contient du fer et du calcium. En valeur nutritive, la roquette contient 93% d’eau, des traces de matières grasses, à peine 1gr de protéines et environ 4 gr de glucides, le tout pour 100 gr » Source Bloc.com


14 Commentaires

Comment j’ai perdu 10 kilos en 2 mois – le Koh Lanta du légume

Quel tître ! On croirait que je reviens de Koh Lanta. FAUX ! Après deux mois d’absence, la blogosphère me manque. J’ai passé deux mois sublimes : deux mois de « rééquilibrage alimentaire ». Je n’aime pas utilisé le terme « régime », car ça signifie qu’on se prive à fond pendant une période bien déterminée, pour faire quoi ensuite, je ne sais pas.. Tout reprendre, surement.  A la fin de l’été, j’ai eu envie de retrouver mon poids de lycéenne. Pas banal, en règle général on veut perdre POUR lété, mais bon, je fais toujours tout un peu à l’envers. Avec un brin de lucidité, je me suis vite rendue compte que mes quelques kilos en trop étaient dû à de mauvaises habitudes alimentaires, à un peu trop de gourmandise, et une addiction certaine aux fast-foods. Il faut aussi avouer que j’étais la première à revendiquer les formes, très fière d’être devenue un peu ronde. Je n’avais jamais été fine « par choix » : jamais le moindre effort pour faire un 36, donc bon, j’avais toujours envié les rondeurs, me trouvant trop « osseuse ». J’ai donc réussi brillament mon challenge.

Et puis, un jour, ça m’a pris, une envie de retrouver ma morphologie de base. J’avais donc 10 kilos à perdre. Objectif réussi !! Je vous dis pas le shopping monstueux que j’ai fait (j’ai du sacrément renfloué les caisses de Zara, jvous l’dis). Je ne dis pas que je ne me lasserai pas de ce corps tout fin, l’instabilité est quand même ma marque de fabrique.

Je suis vraiment contente de pouvoir remettre mes vieux Levis T.26 (yeahh) et autre petits hauts qui m’étaient si ingrats ses derniers mois.

Globalement, je ne me suis pas sentie privée par ce changement d’alimentation. J’ai commencé par acheter une balance : oui, pour vous dire, j’en avais même pas. Alors là, petit conseil, pas de balance premier prix, ça vous fait des frayeurs/faux espoirs pas possibles. La première semaine a été DURE. J’ai pas commencé par le plus évident : des brocolis. Quand on ne mange presque jamais de légumes, ça fait un choc. Je n’ai suivi AUCUN régime précis : j’ai utilisé mon bon sens : manger moins de calories que j’en dépense. Ca implique de bien connaître les aliments et leur composition, mais ça, ça s’apprend facilement.

Une des règles de base est un truc du genre : le matin mange comme un roi, le midi comme un prince, et le soir comme un pauvre. Alors ça, ça m’a vraiment servi. Je mangeais beaucoup trop lourd en particulier le soir : erreur. En dormant : on stocke car pas d’activité. Donc, nous n’avons pas besoin de beaucoup de calories le soir.

  • Le matin : un thé, un fruit (orange/pamplemousse), une tranche de pain complet, un produit laitier (yaourt 0%)
    (article ++ sur l’importance de ne pas sauter le petit déjeuner ici)
  • Le midi, c’est la règle des quarts : 1/4 protéines, 1/4 féculents, 1/2 légumes.   + 1 produit laitier 0%
  • Goûter : thé/1 tranche pain complet avec beurre à 15% de matières grasses (style Bridelight) ou/et une pomme
  • Le soir : légumes + 1 produit laitier 0%

Pourquoi un goûter ?  pour ne pas arriver affamé le soir : risque de craquage. Mieux vaut manger le pain beurre à 16h qu’à 20h : plus de chances de le dépenser.

Quelle gourmandise ajouter à ce menu ?  :pour moi, du chocolat ! j’en prends deux carrés par jour : matin et goûter. Il est mieux d’en prendre à au moins 70% de cacao (beaucoup moins gras)

Pourquoi du pain complet ? C’est valable aussi pour les pâtes et le riz. Il faut privilégier les aliments contenant beaucoup de fibres. Les fibres ont un grand pouvoir rassasiant, elles aident à tenir toute la journée avec énergie.

Quels féculents ? Là encore, au blé complet !! les pommes de terre aussi sont conseillées. Une portion de féculents équivaut à 100g (les compter une fois cuites). Il ne faut jamais faire trop cuire les pâtes, elles perdent leur pouvoir rassasiant et leurs qualités nutritives : toujours al dente. Ne pas abuser des féculents, très riches en glucides, ils sont caloriques. Il est très mauvais de les supprimer du déjeuner, car ils sont indispensable, mais ne pas doubler la portion, et les éviter le soir. (attention, le pain est un féculent)

Les pièges : attention certains aliments sont en faite des féculents tels que les petits pois. D’autre légumes sont trop sucrés dans le cadre d’un régime tels que les carottes, à éviter. Et le jambon ? On a parfois l’impression de manger dièt’ en choisissant de manger une tranche de jambon blanc plutôt qu’un morceau de blanc de poulet : erreur ! Le jambon blanc est bien plus calorique, on le classe dans la catégorie des « charcuteries ».

Quelles protéines ?

  • Animales : De la viande blanche (poulet), du poisson, du veau. Bannir les viandes rouges. Les oeufs durs peuvent remplacer la viande, mais le jaune d’oeuf contient du choléstérol, il faut donc se limiter à 3 oeufs par semaine. Le saumon, réputé poisson gras, est au contraire très bon pendant un régime, car il contient de bonnes graisses facilement assimilables par l’organisme, et très bonnes pour la santé et le moral : les oméga 3.
  • Végétales : on mange responsable et sain. On ne connaît pas assez les vertus du quinoa, du kamut, du boulghour (article ++ passant en revue ces différentes graines). Et bien sûr les légumes secs tels que les lentilles, pois chiches, haricots.. Pistes à  exploiter d’urgence !

Comment assaisonner ? Bannir le sel. Oui, c’est un peu restrictif tout ça, mais ce sont de très bonnes habitudes. On mange beaucoup trop salé. Le sel encourage la rétention d’eau, et ça à n’importe quel âge. Parfois la prise de poids n’est dû qu’à un excès d’eau dans le corps. Les épices sont à utiliser à volonté : herbes de provence, muscade, curry, cumin, poivre… Idem pour le soja, très pauvre en calories (préférer les sauces soja allégées en sel)

Le piment contribue à brûler les graisses : c’est la capsaïcine qu’il contient qui a un effet brûleur de graisses. Par son piquant, le piment augmente la sensation de satiété bien plus qu’avec un plat non assaisonné.

Et les salades vertes ? Oui. et non. Le problème avec la salade, c’est qu’on y met souvent beaucoup de sauce. Remplacer la sauce habituelle par une sauce allégée (là encore, il y a des pièges en magasin, il faut savoir lire les étiquettes), du jus de citron, ou du vinaigre de cidre (citron et vinaigre de cidre aident à brûler les graisses)

Que boire ? De l’eau. Beaucoup d’eau : 1,5L par jour. Pas de sodas, pas de jus de fruits tout faits, pas de sirops,… pas d’alcool. Il faut savoir ce qu’on veut.

Une soirée, un resto ? Oui. Mais comme tout, il ne faut pas abusé. En soirée : pas d’alcool fort dilué avec des sodas ou jus, bien plus calorique qu’un rosé ou vin blanc. A la pizzeria, ne prenez pas une 4 fromages mais plutôt une 4 saisons, une margherita : priviliégier les pizza à base de sauce tomate et sans fromage. Les fast food  sont à éliminer totalement, of course.
En cas de petit excès au resto/soirée : boire de l’eau chaude citronnée / thé citron le lendemain pour purger l’organisme. (article ++ ici)

Les vertus du thé, ce n’est pas un mythe ?  très conseillé lors d’un régime, il aide vraiment à éliminer et détoxifier l’organisme des excès. Etant anémique,  j’ai dû me limiter à une ou deux tasses par jour : le thé réduit la synthèse des globules rouges (avis aux anémiques). Je prends à la place des tisanes de sauge, de thym pour lutter contre le froid.

Et les fruits, c’est à volonté ? Contrairement aux légumes, les fruits sont très sucrés, donc il ne faut pas en abuser. Eviter d’en manger après 17h. La pomme est un excellent coupe faim et riche en pectine qui aide à brûler les graisses.

Donc les légumes, c’est à volonté : Oui, et le mieux est de manger les légumes de saison. En ce moment, j’use et j’abuse des courges : potirons, potimarrons, butternut.. Dans tous les cas, préférer la cuisson vapeur moins agressives, préservant les qualités nutritives et le goût des légumes. Et ne jamais trop faire cuire.

Le + : les champignons   très faibles en calories, de saison et riches en protéines.

Et le sport dans tout ça ? Bah le sport, t’en fais si tu veux. Plus tu bouges, plus tu dépenses, plus tu augmentes ton besoin en apport calorique : donc c’est sain mais ça ne te fera pas mincir à proprement parlé. Et attention à certains sport qui peuvent piéger la balance en remplacent la graisse par du muscle.  Je marche beaucoup plus qu’avant, mais je n’ai pas augmenté mon activité sportive (7 ans de danse classique, 10000 stages multisports à toutes les vacances étant jeune, m’ont littéralement bloquée sur ce point^-^)

Varier les plaisirs : ce n’est pas parce qu’on est au régime qu’on doit manger toujours les mêmes aliments. Il faut manger avec la saison, et avec le coeur ! Le midi, varier les féculents : ne prenez pas toujours des pâtes, apprenez à découvrir d’autres aliments issus du blé. Accompagnez les féculents avec des légumes variés : si ça fait deux midis que vous mangez des haricots verts, ajoutez-y un poivron coupé en fines lamelles, un peu de persil, et le plat paraît différent ! La lassitude alimentaire contribue à avoir l’impression que l’on mange peu. Surprenez-vous !

Voilà pour le principe global de comment perdre sainement, surtout sans régime du style Dukan qui déstructure complètement l’alimentation et ne permet pas de réapprendre à manger équilibré. Ayant atteint à 1 kilos prêt mon objectif, je continue à suivre cette façon saine de manger, et réellement, je ne suis pas frustrée. J’ai des envies de légumes, de plats sains, de soupes chaudes le soir, et mes prétentions en matière de gourmandises sont passées du menue big mac potatoes coca à un doux rêve de tarte aux pommes. Classe, non ? ^_^

A bientôt pour des recettes saines, très saines.

++ article intéressant sur « les 5 pires aliments à consommer »
++  sur les effets de l’alimentation sur le mental 


Poster un commentaire

Bon plan resto #2 – Kunitoraya, Paris

Après Sapporo 2 et ses big bols de ramens, voici Kunitoraya, tout aussi extra dans un autre genre. Elles se situent toutes deux rue Sainte Anne, mais chacune de ces cantines japonaises, aussi nombreuses soient-elles, ont leur propre imaginaire culinaire… On ne sert pas de bol de ramen ici, le grand succès de ce resto reste quand même une « affaire de nouilles » : les udons. Gros avantage en été : elles peuvent être servies chaudes, ou froides. [Udon et ramen sont toutes deux à base de blé, mais leur épaisseur varie, contrairement aux soba qui sont à base de froment].

Il y a donc deux plats de udon bien différenciés : les udon à tremper dans une sauce froide et les udon à arroser d’une sauce froide. Avec, on choisit un accompagnement de beignets (nature, de crevettes, de germes de soja, ou un supplément d’oeuf de caille, pourquoi pas).

Kunitoraya sert aussi des plats à base de riz accompagnés de boeuf, d’omelette, ou de canard, de porc…

J’ai pris des udon à tremper dans une sauce froide, plat très rafraîchissant, et… dé-li-cieux. J’ai complètement craqué, j’aurai pu en manger… le double, facile. J’ai préféré ce plat au bol de ramen, pour dire. Quand on m’a servi le plat, j’étais un peu embêtée, ne sachant pas comment me dépatouiller avec ces très longs fils de pâtes enroulés dans une assiettes, et ce petit ramequin de sauce à côté. Heureusement, plusieurs japonais d’une table voisine avaient commandé la même chose, j’ai donc pu copier leurs gestes : avec les baguettes, on prends plusieurs nouilles à la fois, on les trempe dans la sauce en mélangeant un peu avec les baguettes, puis on les aspire, littéralement. Je ne sais pas où ils trouvent le temps de mâcher, ils aspirent à toute vitesse ces longs (et délicieux) mais très longs, filets de udon.

M. Geek a pris un grand bol de riz avec du canard, de l’omelette. Il a trouvé que ce n’était pas assez épicé, pas très emballé… Moi, j’peux pas vous dire, j’étais trop occupée à mastiquer mes super udon.

On en a eu pour 12€ par personne, et on s’est régalé (enfin, surtout moi!), à Paris, Rue Sainte Anne.