4 Commentaires

PIZZA LEGERE ET VEGETALE

Une bonne pizza.. minceur, régime, santé ! Oui, oui, ça se peut ! J’ai fait cette garniture au légume sur ma pâte à pizza à la farine de blé complet et au son d’avoine (recette ici). On peut la varier avec les légumes qu’on a au frigo ..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAvec cette minuscule facture calorique, pourquoi se priver ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Elle est pas mal cette pâte à zza-pi ? hein ? J’étais un peu inquiète au pétrissage car la farine complète, plus pauvre en amidon, est moins élastique et gonfle moins sous l’effet de la levure que la farine blanche. Mais, en cuisson elle finit par gonfler juste un peu, juste ce qu’il faut pour bluffer nos papailles. J’ai vraiment aimé cette version légère de la pizza, je ne m’attendais pas à ce que ce soit si ressemblant. Rien qu’au parfum d’origan qui se dégage pendant la cuisson, j’étais déjà… conquise.

Publicités


7 Commentaires

Pâte à pizza light {idéale lors d’un régime, et même après }

Parce que je n’impose pas mes lubies alimentaires à M. Geek, j’ai pu tester les deux versions de la pizza en même temps, ça vaut le coup de comparer. M.Geek est un homme fort et musclé qui mange gras sans s’en préoccuper et sans en voir les conséquences. M.Geek et moi n’avons pas le même métabolisme.

Et la pizza, comme ça d’emblée, quand on fait attention à sa ligne, ça inspire des lendemains de culpabilité et d’angoisse sur la balance. Mais bon, je ne vais pas priver M.Geek de sa pizza aux boulettes de boeuf épicé et sauce barbec’ préférée. En contrepartie, je m’en fais une, d’un autre genre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après mes trois mois de régime, j’ai atteint mon objectif, fini la dièt à fond les bananes.. Mais attention quand même… Sortir de son régime et presque aussi difficile que d’y entrer.. Si, si, j’vous assure. La peur de reprendre les mauvaises habitudes flotte au-dessus de nous, car les récompenses de voir chaque matin quelques grammes en moins ne boostent plus de la même façon à veiller au grain. Si on en est venu à faire un régime, il faut savoir remettre en question les vieilles habitudes qui nous ont menées à notre prise de poids (je ne parle pas à la première personne du singulier, non, ça m’implique trop, c’est angoissant de se jeter la pierre comme çà ! ).

L’objectif après un régime est d’arrêter doucement de maigrir et de réintroduire progressivement des aliments qu’on s’était interdit ces dernières semaines. Pour ne pas reprendre de poids, il faut réintroduire quelques « nouveaux » aliments chaque semaine ou une quantité plus importante petit à petit. Inutile de continuer à compter 100g de féculents chaque midi et à les proscrire totalement le soir, il faut réapprendre à manger « normalement » et à garder la base qui nous à permit de perdre ce poids : manger équilibré. Cette pizza, je n’aurai pas osé la faire au moment où j’attaquai mon régime, et pourtant… elle peut s’envisager ! Une bonne part représente un déjeuner équilibré.

La pizza est associée à quelque chose de forcément gras, qui fait forcément gonfler. Vrai et faux ! Tout dépend de comment on la cuisine. Au restaurant, c’est sur qu’il n’y aura pas de surprises.. Mais à la maison, on peut tout à fait faire sa pizza sur mesure pour en faire un aliment santé.

Le plus lourd dans une pizza, mise à part le fromage qu’on essaiera bien sûr de limiter en cas de dièt’, c’est la pâte. Car bien souvent elles sont à base de farine blanche : la farine blanche, tout comme les pâtes blanches, est très peu rassasiante et à un indice glycémique élevé : en gros, on va en manger beaucoup et la sensation de satiété ne durera pas bien longtemps.

La farine blanche (type T45) a cette couleur car elle a été tamisée : le son et le germe sont éliminés en grande partie , ce qui enlève une bonne partie de son grain et ses minéraux. Elle est donc beaucoup moins intéressante nutritivement. Son avantage est d’être très facile à pétrir, très malléable, car elle contient beaucoup d’amidon, glucide complexe (jusqu’à 70%), ce qui la rend élastique. C’est très pratique mais l’amidon est calorique, et ces calories ne nous apportent pas de bons nutriments, ils nous font juste grossir !

La farine de blé complet qui a gardé une bonne parti de son germe contient beaucoup de fibres et de protéines. Elle contient en effet les trois parties de la graine : la coque (le son), le germe et l’endosperme. Comme elle est pauvre en amidon, il ne faut pas s’attendre à obtenir une pâte à pizza exactement de la même consistance élastique qu’avec une farine blanche : en faisant les deux j’ai bien vu la différence, ça n’a rien à voir, mais une fois pétrie, reposée et étalée, la pizza à la farine complète semble très saine.

Le son d’avoine est l’élément minceur par excellence car il est très rassasiant : il contient beaucoup de fibres et de pectine. Une fois ingéré, il absorbe l’eau dans l’estomac (d’où l’importance de boire beaucoup quand on mange du son d’avoine, pour faire gonfler les fibres qu’il contient et entraîner leur action). Une fois que celui-ci s’est gonflé de l’eau et a augmenté sa taille, il donne l’impression d’avoir l’estomac « plein » et on n’a plus faim. En plus d’augmenter la sensation de satiété, le fait qu’une fois gonflé il ait une texture collante lui permet de « choper les calories qui traînent dans ton bidon ». Fou, non ? L’ intégrer dans la pâte à pizza diminue considérablement l’impact d’y mettre ensuite un peu de fromage car le son l’expédiera bien assez vite… Fou, non ? ^-^

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour la version fat de M.Geek, c’est par ici, l’imitation Australienne de Domino’s postée cet été. Et pour la garniture LIGHT, c’est pour bientôt 😉

 


23 Commentaires

Pizza {imitation Australienne de Domino’s Pizza}

A la maison règne une tension intense quand je fais une pizza : rien qu’à entendre ce mot, on est conditionné à l’associer à la pizza Australienne de Domino’s Pizza. On y est littéralement drogué. Et pourtant, les chaines US de zza-pi, non merci. Mais là, mais là, c’est pas moi, c’est mon circuit de la récompense qui parle. Une fine pâte recouverte de boulettes de boeuf épicé, quelques champignons, des oignons tout juste cuits, encore croquants, et… de la sauce barbecue. J’ai donc essayé de trouver une sauce barbecue qui s’approche du goût de la domino’s : challenge réussi à 80%. Certes, le goût n’est pas exactement le même, mais, le côté très sucré et peu « fumé » de la sauce s’en rapproche énormément. Non, je ne l’ai pas faite moi-même, mon but était de pouvoir trouver la sauce industrielle qui me permettrait de faire cette pizza rapidement (pour éviter de courir au téléphone et d’en commander une).

australienne
Esthétiquement : c’est bluffant, on s’y croirait. Ma mission est réussie à 5/5.
Gustativement : c’est franchement pas mal, super bon, MAIS pas totalement similaire. 3/5
  Les + : les oignons cuits rapidement à feu vif à la poêle pour conserver leur croquant et leur couleur blanche : ils ne doivent pas fondre. / les champignons  : ni trop, ni pas assez/ la sauce barbecue : très très rapproché de celle tant rêvée / la pâte à pizza laissée reposée une nuit : incomparable
   Le – : le boeuf épicé : pas assez fondant. J’aurai dû le faire rissoler très rapidement à la poêle, puis le rajouter les 5 dernières minutes au four ET pas le même goût épicé. Le secret reste entier pour la saveur de la viande. Je trouve qu’on sentait trop le goût « steak haché » malgré la marinade épices + sauce barbecue.

Les ingrédients : 

– Une pâte à pizza (recette ici)
– 3 champignons de taille moyenne
– 1 demi-oignon ou un petit
– 300g de viande hâchée
– sauce barbecue
– piment doux (facultatif)
– sel, poivre
– Une demi-boule de mozzarella ou 3 tranches de mozzarella « spécial cuisine » (qui fond bien mieux sur une pizza)
– 3 cs de crème fraîche

Faire la pâte à pizza : laisser reposer une nuit pour cette recette. La pâte ne cuira pas du tout de la même manière : elle gonflera beaucoup plus à la cuisson.

La veille : faire mariner la viande hâchée dans 2cs de sauce barbecue, une cc de piment en poudre, sel et poivre.

Dans une poêle, faire rissoler deux minutes à feu vif les oignons émincées en fines lamelles. Laisser de côté. Faire rissoler la viande hachée à feu vif 2 minutes.

Sur la pâte, étaler la crème fraîche. Ajouter les tranches de mozza coupées en lamelles de 1 à 2 cm, puis les champignons émincés en lamelles, et les oignons. Faire cuire 15 minutes.

Sortir la pizza et ajouter la viande hachée en petites boules, et napper la pizza de sauce barbecue : remettre pour 5 à 10 minutes de cuisson.


1 commentaire

Pizza aux trois poivrons

Hier soir, on s’est régalé avec une pâte à pizza et trois poivrons !! J’aime beaucoup faire ce genre de pizza, colorées et avec des légumes ! Avec de la sauce pimentée c’est miam !

Pour réaliser la pizza soleil soleil, il vous faut :

  • une pâte à pizza au curcuma (recette plus bas)
  • 3 demi-poivrons (ici un rouge, un vert, un jaune)
  • quelques rondelles de chorizo fort
  • crème fraîche

Pour réaliser la pâte à pizza soleil soleil, il vous faut :

  • 150g de farine
  • 1 c. à s. d’huile d’olive Intenso Ciguena Negra
  • 1 demi-verre d’eau tiède
  • 1 demi-sachet de levure sèche de boulanger ou 10g de levure fraîche de boulanger
  • 1 c. à c. de sel
  • 2 c. à c. de curcuma
Commencer par vous occuper des poivrons : les couper en deux et les mettre au four, fonction grill, pendant 20 minutes. Attention, si vous ne faite cuire ques les moitié, il faut mettre un plat avec un peu d’eau en dessous, qui récupérera le jus de poivron (ce que je n’ai pas fait,du coup, l’état du four est moyen moyen). Tout de suite après, les enfermer dans un sac à congélation (ou sac plastique) pour une dizaine de minutes. Décoller la peau et couper en fines lamelles. Réserver au frigo.

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure sèche et le sel. Faire un puit et ajouter  l’eau tiède le curcuma, etl’huile d’olive Intenso Ciguena Negra, une huile d’olive vraiment très fine, j’ai failli m’en verser un ptit verre tellement ça se goûtait bien !

Malaxez quelques minutes, puis recouvrir d’un linge humide et laisser reposer dans un four légèrement chaud pendant une heure.

Aplatir (je crois qu’en langage pro, il faut dire « abaisser », à confirmer !) la pâte en forme de rond. Mettre une fine couche (je ments, je ments) de crème fraîche allégée (faux, faux, faux). Disposer au centre quelques rondelles de chorizo. Ajouter les poivrons, en alternant les couleurs, pour former comme des rayons de soleil !

C’est prêt à cuire pour 20 minutes à 180°.


1 commentaire

Pizza de patate douce et feta

La patate douce, que je cuisine très souvent en accompagnement de poissons marinés à l’antillaise, ou en gratin de légume-pays… La feta, fromage caillé à base de lait de chèvre ou de brebis, originaire de Grèce, que j’aime manger dans une pita avec des tomates fraîches et des olives noires… La pizza, que j’aime à l’italienne avec du jambon italien, de la mozzarella et de l’origan.. Bon vous l’avez compris je suis vraiment un food addict !! Toujours dans l’esprit du metissage, le mélange des cultures et des saveurs. Cette pizza me fait penser à cette phrase  « le tout est supérieure à la somme de ses parties »car ça donne quelque chose de différent, de fou, fou, fou .. fou fou l’amour ! ahah

Préparer la pate à pizza : recette expliquée ici (ne pas mettre le curcuma).

Eplucher la patate douce. La couper en lamelle de 2mm. Sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisée, badigeonner avec un pinceau le papier, puis le dessus des patates douces. Asaissoner de fleur de sel. Faire cuire 15 minutes à 200°.

Etaler la pate avec un rouleau à pâtisserie. Etaler la crème fraîche, les lamelles de patate douces, la feta emiétée, et saupoudrer de piment doux.

Mettre au four 20 minutes à 200°. Ajouter les feuilles de menthe avant de servir.