12 Commentaires

Poulet au four {à l’antillaise}

Mmh alors là si tu as deux cuisses de poulet au frigo, et qu’après avoir vu ça, tu continues à les faire revenir à la poêle avec un filet d’huile d’olive, je dis NON, non non . Gâchis total !

Le poulet, ça se bichonne, ça se marine, et il existe milles et une façons de le cuire.. En voici une qui est une de mes préférées.

Recette que m’a soufflée mon amie Antillaise : « surtout tu n’enlèves pas la peau si tu cuis au four, hein ? »  « Mais, la marinade, je fais comment ?  »  « Mais tu la mets sous la peau, tu l’as glisses dessous !  »  « Ahhhh.. » Et là, l’ère du poulet moelleux-croustillant-épicé était née. cf : Cuisine avec les mains ou ne cuisine pas du tout.

« Et, le citron, j’peux prendre des jaunes ? »  « Tu rigoles j’espère ? »  … OK citron vert obligé sinon rien. Si pas de citron vert au magasin, rabats toi sur un poulet moutarde, un poulet rôti du dimanche, mais rien d’antillais ne subsistera là-dedans. Non, mais !

pouletantillais22

 

Ingrédients (pour 2 personnes) : 

  • 2 cuisses de poulet
  • 1 patate douce
  • 2 citron vert
  • 4 gousses d’ail
  • 2 échalotes
  • 3 cs de thym
  • 1 cc de piment fort ou de purée de piment ou piment frais
  • 2 cs de crème de gingembre ou 2cc de gingembre en poudre ou 2cm de gingembre frais
  • 3 feuilles de laurier
  • bouillon de volaille
  • huile d’arachide ou d’olive

Plusieurs heures avant la cuisson, [Oui bah si tu cuisines, tu prends le temps, sinon il y a les plats de William au cheval] – prépare la marinade du poulet : pile l’ail au mortier, coupe en fines lamelles les échalotes et ajoute les au mélange d’épices : thym, piment fort, sel, poivre (laurier si tu as) et huile. Ajoute à cela la crème de gingembre.

Glisse la marinade à l’intérieur du poulet, entre la chaire et la peau. Fais quelques incisions pour mettre la marinade là où il y a peu de peau.

Arroser le tout du jus de citron vert.

pouletantillais2pouletantillais3pouletantillais3pouletantillais4

Après quelques heures de marinade, préparer un plat allant au four. Mettre des légumes coupés en lamelles (ici carottes, cause : rupture de patates douces – horreur – malheur – tragédie). Ajouter le poulet par dessus, arroser de la marinade de jus de citron vert.

Ajouter un demi bol de bouillon de volaille. Faire cuire 30 minutes. (j’ai un four assez lent – surveiller la cuisson). Puis mettre 10 minutes au grill. Laisser refroidir une fois sorti du four, servez plus tard si possible pour que les saveurs marinent encore un peu une fois chaud.

 

 

pouletantillais5poulet7

 

Publicités


11 Commentaires

Poulet pané à l’indienne et sauce à la mangue {Indian street food}

Cette recette – sans déconner – c’est de la bomba (un movimiento my sensual, un movimiento muy sexy, y aqui viene el indiano con el poulet pané, bomba).
L’expression (ringarde, oui je te l’accorde), « se taper la cloche », m’est revenue à la bouche en dévorant ce poulet. Pour te dire.

J’ai trouvé cette recette sur le blog J’veux être bonne (blog sublimissime, mais ça, tu le sais surement déjà, ++ nouveau design super trop cool).
Les ailerons sont panés à l’indienne, et on voit vraiment la différence avec un panage « nature » comme j’ai l’habitude de faire après avoir mariné à l’antillaise la viande.

J’ai utilisé du haut de cuisse de poulet, bien plus tendre que le filet que j’utilise souvent, j’ai un peu découvert ce que c’était qu’une viande tendre …  Wahou.. c’est … pfiouuu… c’est…. fou.. (bomba)

Et je ne te parle pas de la sauce à la mangue, qui s’accorde très bien avec les épices à l’indienne. Le sucré de cette sauce met en valeur le côté « hot » de la panure. Je ne refais que rarement une recette plusieurs fois, j’aime essayer de nouvelles associations, mais cette recette, M. Geek va m’en redemandé, c’est sûûûûûr (mouhahaha celui-là il ne peut pas partir, j’te l’dis, il est coin-cé dans ma couisssine) [et dire qu’avant de me connaître il ne mangeait que quand il avait faim, mouhaahaha]

Les ingrédients pour le poulet pané : (pour deux personnes)

– 4 hauts de cuisse de poulet
– 150g de farine
– 2cc de sucre
– 2 gousses d’ail râpées finement
– un peu de sel
– 2 cs de curry
– 1/2cc de piment fort
– 1cs de curcuma
– 1cs de coriandre
– 1cc de gingembre
– 100ml de lait
– 1 oeuf
– 2cs de chapelure (pas indispensable)

Les ingrédients pour la sauce à la mangue : 

– 1/2 mangue
– 3/4 oignons-cives
– 2 gousses d’ail
– le jus d’1/2 citron vert
– 2cs de vinaigre à la pulpe de mangue moutarde-clovis
– 1cc de gingembre
– 1/2cc de piment fort

Préparer la sauce : couper la mangue en morceaux et enlever la peau. Mixer pour obtenir une texture lisse. Ajouter les oignons cives, l’ail, réduis en purée, le jus de citron vert, le vinaigre, et les épices. Faire chauffer à feu doux une dizaine de minutes. Passer au tamis selon les goûts.

Paner les morceaux de poulet : dans une grande assiette, mélanger la farine, le sucre et les épices et la chapelure. Dans un bol, mélanger le lait et l’oeuf.

Passer chaque morceau de poulet un par un d’abord dans le mélange sec, puis dans le mélange liquide, et une dernière fois dans le mélange sec.

Faire cuire à la friteuse une dizaine de minutes à température moyenne (pour les big girls assumées et aimant particulièrement entretenir leur embonpoint) OU faire dorer quelques minutes la panure à la friteuse, puis sortir et faire cuire au four 20 minutes à 200°.


Poster un commentaire

Poulet coco vanille réunionnais et riz gras ou pilaf

Le poulet coco vanille est un gros gros coup de coeur, c’est juste trop bon ! C’est de la folie tout ce qu’il y a là-dedans et comme chaque épice équilibre une autre. Le lait de coco apporte de la douceur, le citron vient réveiller le plat, le curry… Enfin vous avez compris le principe 🙂 Je suis rarement si enthousiaste, plutôt rationnel du genre « Oui, c’est vraiment bon, j’aime beaucoup… ». Là c’est autre chose… ! Il se passe un truc dans ce plat ! J’ai trouvé la recette du poulet sur le magnifique blog Amour de Cuisine. et chezChefNini qui a fait ce poulet dans le style indien,et qui m’a aussi donné l’idée de mettre pendant la cuisson du riz des graines de cardamome, merci beaucoup à ces deux sublimes blogs ! 

Pour réaliser le poulet coco, il vous faut : (pour deux mangeurs fous)

  • deux belles escalopes de poulet
  • quelques cuillérées de pulpe de tomate (ou deux tomates)
  • le jus d’un citron vert
  • un demi oignon
  • une gousse d’ail
  • 5mm d’un rhisome de gingembre frais
  • la moitié d’une gousse de vanille Le Kanto
  • 150ml de lait de coco
  • un peu de noix de coco râpé
  • 15g de beurre
  • 2 c. à s. de curry Le Kanto
  • sel
  • Poivre, ici poivre blanc de Penja Terre Exotique 
Pour réaliser le riz « gras » ou pilaf, il vous faut :
  • deux tasses de riz long
  • quatre tasses d’eau
  • huile de palme ou d’arachide
  • l’autre moitié de l’oignon
  • un bouillon de poule
  • quelques graines de cardamome
  • sel
Préparer la marinade quelques heures avant : dans un récipient, mettre la pulpe de tomate, l’oignon et l’ail hâchés fin, le jus de citron vert, le gingembre râpé, le curry et les escalopes coupées en deux. Laisser au frais quelques heures.
Dans une poelle, mettre le morceau de beurre, le poulet et la marinade. Faire cuire cinq minutes à feu moyen. Ajouter le lait de coco, un peu de sel, de poivre, et la moitié de gousse de vanille fendue. Laisser cuire quinze minutes à feux doux.
Préparer le riz. Cette façon de cuire le riz me vient de la maman de Monsieur Geek, c’est fou comme c’est délicieux !  Dans une casserole, versez l’huile. J’ai mis de l’huile de palme, je sais que c’est mauvais ET pour la santé ET pour l’environnement, je fais exception pour le riz gras, car niveau goût et couleur j’y vois une grande différence. C’est une exception, promis ! Si vous êtes plus sages que moi, mettez une huile neutre à la place. Je mets les oignons à feux moyen jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides.
Ajouter le riz, l’eau, le bouillon de poule, le sel et les graines de cardamome. Faire cuire à feu moyen/doux avec le couvercle jusqu’à ce que l’eau soit presque complètement absorbée. Terminer la cuisson sans couvercle à feu très doux.
C’est prêt !